Table à écrire pour les pavillons du Château de Marly par, François II Potain, 1729

François II Potain, Paris 1688 – vers 1770 .

 

Cette table à écrire de noyer à fait partie d’une commande de huit tables, pour les pavillons de Marly. Le journal du Garde-Meuble de Couronne nous en donne, la description de la façon suivante: ( du  17 juin N° 975 livré par le Sieur Potain menuisier pour servir dans les pavillons de marly) .

Huit tables a écrire de noyer plein ayant un tiroir a bouton par un bout, portée sur quatre pieds de biche de meme bois, longue de trente pouces, sur vingt de large, et vingt cinq de haut.

Une bande de parchemin collée dans le fond du tiroir permis, d’identifier cette table comme de provenance Royale, ce parchemin a été sans doute apposé, lors de l’inventaire du Château de Marly en 1788, la description de cette table ainsi que ses dimensions sont identiques , au huit tables inscrites au numéro 975 du journal du Garde-Meuble de l’année 1729. Concernant le placement de notre table en noyer, l’inventaire et estimation des meubles au Château de Marly en 1788, mentionne plusieurs tables à écrire, dans les chambres de cinq pavillons coté droit, près des huit commodes en noyer pourvu de leurs marbres numéro 976, livrée également le 17 juin 1729 par, Antoine-Robert Gaudreaus. Les chambres des pavillons étaient situées au ré de chaussé, et à l’étage, cette table occupait encore la chambre d’un pavillon, avant qu’un décret de la convention ordonne la vente des meubles du Château de Marly, au mois d’octobre 1793. François II Potain fournira avec son père François 1er Potain , un certain nombre de meubles à la Couronne, entré au service du Garde-Meuble vers 1728, probablement par l’entremise de Gaudreaus, François II Potain exécutera pour la chambre du Roi à Compiègne, deux bas d’armoires et, en 1733 une table en bois de chêne. Antoine-Robert gaudreaus devenu en 1726 le fournisseur officiel de la Couronne et, ne pouvant faire face à toutes les commandes, aurait fait passer commande à Potain, selon ses instructions les tables à écrire en noyer, Gaudreaus ayant probablement fourni au préalable, les dessins à François II Potain. De 1726 à 1746 un grand nombre de meubles en noyer, on été livrés au Garde-Meuble cela représentait une grande partie du travail de l’ébéniste , notre table à écrire est le fruit d’une collaboration entre Gaudreaus et Potain. Cette table à écrire est un témoignage rare, car peu de meubles de cette époque on été conservé, a ce jour notre table est considéré, comme le plus ancien meuble Royal pour le règne de Louis XV. cette table permet de découvrir le travail d’un menuisier resté longtemps oublié, aucun meuble de François II Potain n’était réapparu.

Historique:

François 1er Potain exerça son activité de menuisier à Paris dans le quartier, de Bonne-Nouvelle son atelier se situait rue poissonnière. Les comptes des bâtiments du Roi mentionne François 1er Potain comme menuisier fournisseur de la Couronne, il s’intitulait ” Menuisier du Roi “. Il exécuta pour le Château de Versailles différents travaux, en octobre 1715, il fournit pour l’appartement de Madame Desmarets six doubles châssis d’hiver, ainsi que douze chassis de paravents livrées à la manufacture des Gobelins en 1714. A partir de 1728 Potain père et fils, exécuteront des meubles pour la Couronne, sous la direction de Antoine-Robert Gaudreaus.

Archives Nationales: 01/33/10 journal du garde-meuble de la couronne 1721-1723- 01/33/36 inventaire général des meubles de la couronne-1729-01/33/44 inventaire général des meubles de la couronne-1775-01/34/02 inventaire des meubles du château de marly-1765 01/34/03 estimation des meubles du château de marly-1788.

Frédéric Happel – Patricia Delandines

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *