Accueil    News    Introduction     Contact     Presse     Communique
This website in English  Ce site en français 

Biographie
Jean-Jacques Caffieri
Jean-Henri Riesener

Mobilier
Le Garde Meuble
Mathieu Criaerd
Jean-Henri Riesener
David Roentgen
Jean-Baptiste Boulard
François II Potain
Claude de la Roüe

Sculpture
Jean-Jacques Caffieri
Martin-Claude Monnot
Félix Lecomte
Jean-Antoine Houdon
Saget

Art d'Asie
Cheval volant
Dragon en bronze


Art d'Afrique
Statuette Baoulé



MATHIEU CRIAERD
TABLE A ECRIRE EN LAQUE DE CHINE
POUR LA CHAMBRE DE LA CONTESSE DE MAILLY
AU CHATEAU DE CHOISY

PAR, HEBERT ET CRIAERD 1742
Auteur : Mathieu Criaerd (1689-1776)
Matière: bâti de chêne laque et peinture sans estampille

numéroté: 52447
Dimensions : longueur 56 centimètres;  profondeur 37,5 centimètres; hauteur 71 centimètres

De plus près :


Cette table à écrire en laque est la seule à être entrée au Garde-Meuble de la Couronne munie d'un plateau en laque, ce meuble extraordinaire fut livré pour la chambre bleu de Mademoiselle de Mailly au Château de Choisy.
L'acquisiton du Château par Louis XV en 1739, au moment de son idylle avec la favorite, le Roi fit éxécuter de nombreux travaux pour la décoration des appartements, ainsi que d'importante commande de meubles en laque de la chine.
Des 1740, des meubles exeptionnels seront livrés à la Couronne par les marchands merciers les plus réputés, Claude-Antoine Julliot, Lazare Duvaux et, Thomas- Joachim Hébert, ce dernier livrera une grande partie du mobilier en laque noir destiné à Mademoiselle de Mailly à Choisy, avant la création de son ensemble de meubles bleu et blanc conservé en partie au Musée du Louvre.
Une commode en vernis martin N° 1290 et une encoignure N° 1294.
Le mobilier de Mademoiselle de Mailly à Choisy, a été essentiellement éxécuté par l'ébeniste Mathieu Criaerd ( 1689 - 1776 ) sous la direction de Hébert. Criaerd créa ce mobilier en laque, probablement en collaboration avec les frères Martin.
L'ainé Guillaume, premier vernisseur du Roi de 1730 à 1749, reçoit le privilège royal de " fabriquer, faire vendre et débiter toutes sortes d'ouvrages en relief de sa composition dans le goût du japon et de la chine".
Deux de ses frères, Etienne -Simon et Robert, portent également le titre de vernisseur du Roi.

Hébert fournit le 28 juin 1742 pour les appartements de Mademoiselle de Mailly, une encoignure N° 1282 de vernis de la chine fond noir, accompagnée d'une table à écrire portant le N° 1281 sa description:
Une table à écrire de lac de la chine fond noir, fermant a clef avec charnières portant entrées de serrures de cuivre doré Le dessus est ornée d'un port de mer et vaisseaux doré portée sur quatre pied de biche a chausson de bronze en couleur Le dessus s'ouvre par un secret et est couvert de maroquin noir a droite est un compartiment garni d'encrier et boëte a pains de cuivre argenté en dedans.
Longue de vingt sept pouces sur dix sept pouces de large et vingt six pouces de haut. a Choisy

Cette livraison fut accompagnée d'un important groupe de porcelaines des Indes, bleu et blanches certaines pièces agrémentées d'une garniture de bronze doré qui semble, inaugurer l'ensemble de meubles éxécutés par Criaerd de même couleur, dont la livraison s'échelonna d'octobre 1742 à janvier 1743.
La chambre de la favorite reçut en 1742 un décor particulièrement élaboré, Mademoiselle de Mailly ayant offert au Roi de la soie qu'elle avait filée, Louis XV en fit tisser galamment une étoffe de moire à raies bleus et blanches qui fut affèctée à cette chambre et qui en détermina le partie décoratif.
La chambre fut peinte en bleu et blanc, le tapissier Sallior et le marchand Hébert furent chargés respectivement d'exécuter le mobilier de menuiserie et le mobilier d'ébenisterie, l'un et l'autre bleu et blanc.
Le 18 juin 1742, Sallior livrait pour la chambre et le cabinet de Mademoiselle de Mailly, l'ameublement en moire qui comportait une tenture murale en quatre pièces, trois portières, quatre rideaux de fenêtres, le lit, un paravent et quinze sièges les bois de ses derniers étaient peints en bleu et blanc.

La décision de décorer la chambre de moire bleu et blanche semblait avoir été prise peu avant mars 1742, date de la livraison de cette étoffe qui fut tendue sur l'ameublement livré au mois de juin par le tapissier Sallior.
Pierre Verlet en retrouva l'origine dans les mémoires du duc de Luynes:" Au premier étage, immédiatement au dessus de la chambre ou le Roi couche, est la chambre qu'occupait Mme de Mailly et que l'on appelle la chambre bleu, parce que de la soie qu'avait fillée Mme de mailly et qu'elle avait donnée au Roi S.M. en avoit fait faire un lit de moire bleu et blanche, avec la tapisserie et les sièges de même, et que pour assortir à ce meuble, toute la chambre jusqu'à la corniche a été peinte en bleu et blanc.

Conçernant la table à écrire de laque noir, l'inventaire du Château de Choisy en 1764, décrit cette table encore en place dans la chambre: N° 1281 " une table à écrire de laque de la chine fond noir " située à côté de l'encoignure en vernis de la chine fond noir N° 1282.
En janvier 1786 l'inventaire de l'état des meubles renvoyés du Château de Choisy au Garde-Meuble de la Couronne il est inscrit une table à écrire en laque, cette table de laque fut entreposée au Garde-Meuble à Paris Place Louis XV .
On peu penser que cette table y est restée enfouie dans les magazins du Garde-Meuble un certains temps .
Cette table à écrire en laque est à ce jour, le seul élément subsistant conçernant le mobilier en laque noir livré pour Mademoiselle de Mailly à Choisy.

Archives nationale:

serie 01
inventaire:
01 33 44 inventaire général du mobilier de la couronne
01 33 13 journal du Garde-Meuble année 1742
01 33 80 inventaire du château de choisy année 1764
01 34 94 château divers renvois de meubles

Bibliographie:
Pierre Verlet
le mobilier royal français tome 1 Editions Picard 1990

Thibaud Wolvesperges
le meuble français en laque au XVIII siècle
page 329 les livraisons de meuble en laque à louis XV
Editions racine 2000

Le mobilier du Musée du Louvre
tome 1 D. Alcouffe . A-Dion-Tenenbaum. Amaury Lefebure.
Editions Faton 1993

Pierre Kjellberg
dictionnaire du mobilier XVIII siècle
les Editions de l'amateur 2002


Dessin
Sergent-Marceau
Henri Lehmann
Puvis de Chavannes
Camille Corot
Jacques-Louis David

Peinture
Anders Zorn
David Hockney
Henri Lebasque
George Grosz
Diego Rivera

Photographie
Félix Nadar
Etienne Carjat
Paul Berthier

Art décoratifs XX

Gilbert Poillerat
Jean Pascaud
Marcel Breuer


Céramique
Fontaine

WWW.CHEFS-DOEUVRE.COM