Le genie du printemps par Martin-Claude Monnot signé et daté sur la plinthe M.C Monnot 1779 Hauteur 63cm.

 

 

Martin-Claude Monnot, Paris 1733- Paris 1803.Cette figure de printemps commandée par Monsieur Boutin, administrateur du trésor royal au département de la marine, a été exposée par Monnot au salon de 1771 et 1773.Le sculpteur Edme Bouchardon 1698-1762 avait représenté ce sujet, pour une niche de la fontaine de Grenelle à Paris. Le génie du printemps qui enchaîne de fleurs un signe du zodiaque, sera le thème choisie par Monnot pour son concours de maîtrise, agréé à l’Académie en 1769, il fut reçu à la séance du 28 août 1779. Martin- Claude Monnot présenta pour son morceau de réception une figure de printemps en marbre, suivant ce modèle en terre-cuite qu’il soumis à la compagnie, que celle-ci avait approuvée. Ce groupe de printemps est apparu dans la vente du grand couturier et, collectionneur Monsieur Jacques Doucet, à Paris en mai 1906. Le marbre est visible dans la galerie des morceaux de réception au musée du Louvre, une esquisse ou réduction en terre-cuite est également exposée.

Frédéric Happel – Patricia Delandines

 

Historique:

Ancienne collection de Monsieur Jacques Doucet sa vente Paris 16-17 mai 1906 n° 135 reproduit.

Autre version terre-cuite ou réduction du morceau de réception rf.2748 Paris musée du Louvre.

Le génie du printemps statuette en marbre morceau de réception rf. 2748 Paris musée du Louvre.

Louvre conférences et colloques février-mars 1997 la preuve de l’excellence morceaux de réception dans la vie artistique des XVII et XVIII siècles.

Bibliographie: Stanislas Lami dictionnaire des sculpteurs de l’école française au XVIII siècle – tome deuxième Paris 1911.

Leave a Reply

Your email address will not be published.