Portrait d’homme au crayon attribué à Jacques-Louis David, vers 1790.

D1000001

Jacques-Louis David, Paris 1748 – Bruxelles 1825.

 

Ce portrait d’homme les yeux levés vers le ciel très proche d’un autre portrait célèbre attribué à David, le comte de Turenne comme le soulignait Louis Vauxcelles ( sur un portrait de David ) dans beaux arts en 1934, ” le visage d’une réelle beauté les yeux levés d’un mouvement de fierté épique, et bien d’un de ces héros d’une époque ou, l’art tenait plus à la gloire qu’à la vie. C’est avec un pastel que David obtînt en 1773, l’année de son troisième échec au concours de Rome le prix du concours de ” l’étude des têtes et de l’expression” fondé en 1760, par le Comte de Caylus. Le but de ce dernier” était d’exciter les élèves à l’étude de l’expression, qu’il regardoit comme essentielle et qu’il croyoit négligée”. Concernant ce portrait d’homme, la fermeté du modelé et l’empâtement des cheveux, les yeux plaident avec vigueur en faveur de l’attribution de David. IL est aussi un témoignage de la sensibilité du peintre et, de son grand talent pour saisir le caractère de son modèle.

 

Frédéric Happel – Patricia Delandines

 

Bibliographie: Jacques-Louis David 1748-1825 ministère de la culture, de la communication des grands travaux du bicentenaire, édition de la réunion des musées nationaux 1989.

David portraitiste: gazette des beaux-arts avril 1907 par Monsieur Prosper Dorbec.

Leave a Reply

Your email address will not be published.